Directives canadiennes en matière d’activité physique à l’intention des adultes atteints de sclérose en plaques

Directives canadiennes en matière d’activité physique à l’intention des adultes atteints de sclérose en plaques

Un mode de vie actif présente de nombreux avantages pour les adultes atteints de sclérose en plaques (SP).


Le taux de SP au Canada est parmi les plus élevés au monde. Les données indiquent que faire de l'exercice peut améliorer et / ou maintenir la capacité fonctionnelle, la capacité aérobie, la force, la fatigue et la dépression chez les personnes atteintes de SP. Malheureusement, de nombreuses personnes atteintes de SP manquent d'activité physique.


Ces directives ont été élaborées pour fournir une base pour la prescription d'exercices, des objectifs cibles pour la promotion de l'activité physique et servir de référence pour la surveillance des niveaux d'activité chez les personnes atteintes de SP. Les directives comblent une lacune importante dans les ressources d'information sur l'exercice disponibles pour les personnes atteintes de SEP ainsi que pour les professionnels de la santé, et fournissent une base pour l'élaboration de programmes et de politiques.


Les directives sont les premières lignes directrices rigoureusement élaborées pour prescrire et développer des programmes d'exercice pour les adultes atteints de sclérose en plaques (SP).


Les directives sont fondées sur des preuves. Ils sont basés sur des revues systématiques des meilleures preuves disponibles. Ils ont été élaborés par des experts et examinés par des professionnels de la santé et de la condition physique et des Canadiens atteints de SP.

Préambule

Les directives s’adressent aux adultes (âgés de 18 à 64 ans) présentant une incapacité légère ou modérée attribuable à une forme cyclique (poussées-rémissions) de sclérose en plaques ou à une forme progressive de cette maladie, sans égard au genre (sexe), à la race, à l’origine ethnique ou au statut socioéconomique. Les personnes atteintes de SP, les membres de leur famille, les professionnels de la santé et les organismes voués à la promotion de l’exercice ou à l’aide aux adultes atteints de SP peuvent se servir de ces directives, par exemple pour formuler des recommandations en matière d’activité physique dans le contexte de la SP ou pour élaborer des programmes d’exercices adaptés aux besoins des adultes atteints de cette maladie.


L’amélioration de la condition physique s’avère particulièrement importante pour les personnes atteintes de SP très peu actives et dont le niveau de déconditionnement est élevé. En suivant ces directives, les personnes atteintes de SP pourront améliorer leur condition physique, notamment sur le plan de l’endurance aérobie et de la force musculaire. Alors que l’adoption de l’un ou l’autre des volets du programme, soit l’activité aérobie ou les exercices de renforcement, améliorera certains aspects de la forme physique, la pratique de ces deux types d’activité permettra d’accroître les bienfaits du programme.


Soulignons que l’activité physique suggérée dans les présentes directives doit être pratiquée en plus des activités de la vie quotidienne. Il serait bon que les adultes atteints de SP désireux de suivre ces directives demandent l’avis d’un professionnel de la santé quant au type et au volume d’activité physique qui leur conviendrait le mieux. Les femmes enceintes et les personnes qui sont atteintes à la fois de SP et d’une autre maladie devraient consulter un professionnel de la santé (médecin, physiothérapeute ou spécialiste du conditionnement physique) avant d’entreprendre tout programme d’exercices. Sans être essentielle, la supervision des séances d’exercices est recommandée lorsqu’on commence à faire de l’exercice ou qu’on se remet à l’entraînement.


Les personnes qui ne pratiquent aucune activité physique peuvent retirer des bienfaits du programme proposé en diminuant l’intensité, la fréquence et la durée des exercices. Il est d’ailleurs conseillé aux adultes inactifs d’augmenter celles-ci progressivement jusqu’à l’atteinte des objectifs fixés dans les Directives.


En adoptant le programme décrit dans les Directives, les personnes atteintes de SP pourraient 1) voir leur niveau de fatigue diminuer, 2) accroître leur mobilité et 3) améliorer certains aspects de leur qualité de vie liée à la santé. Par ailleurs, les experts s’entendent pour dire qu’aucune donnée probante ne permet de croire que l’activité physique peut entraîner l’aggravation des symptômes associés à la SP, l’augmentation de la fatigue ou l’altération de la qualité de vie liée à la santé. Ainsi, les avantages potentiels de l’activité physique l’emportent sur les risques potentiels liés à ce genre d’activité.

DIRECTIVES

Pour améliorer de manière importante leur forme physique, les adultes (âgés de 18 à 64 ans) atteints de sclérose en plaques qui présentent une incapacité légère ou modérée devraient se consacrer à au moins :

  • 30 minutes d’activité aérobie d’intensité modérée, deux fois par semaine,
  • ET
  • deux séances par semaine d’exercices de renforcement des grands groupes musculaires.

L’atteinte de ces objectifs pourrait contribuer à réduire la fatigue, à accroître la mobilité et à améliorer certains aspects de la qualité de vie liée à la santé de ces personnes.

Voici le détail de ces recommandations :

Activité aérobie

Exercices de renforcement

Fréquence
Deux fois par semaine

Deux fois par semaine


  • Les deux types d’activité peuvent être pratiqués le même jour.
  • Accordez au moins une journée de repos à vos muscles entre les séances d’exercices de renforcement.
Progression
  • Augmentez graduellement votre niveau d’activité jusqu’à faire au moins 30 minutes d’activité aérobie à chaque séance d’entraînement.
  • Une répétition correspond à un mouvement complet, par ex. soulever et abaisser un poids.
  • Essayez de faire de 10 à 15 répétitions de chaque exercice. C’est ce qu’on appelle une série.
  • Augmentez graduellement jusqu’à faire deux séries de 10 à 15 répétitions de chaque exercice.
Intensité
  • L’activité aérobie devrait être d’intensité modérée.
  • Une activité d’intensité modérée équivaut à 5 ou 6 sur une échelle de 0 à 10 et doit faire augmenter votre fréquence cardiaque.
  • En règle générale, lorsque l’intensité est modérée, vous pouvez parler, mais pas chanter, pendant l’exercice.
  • Pour les exercices contre résistance, utilisez un objet (poids et haltères, système poulies-courroies, bandes extensives, etc.) qui offre une résistance suffisamment grande pour vous donner du mal à terminer la dernière série de 10 à 15 répétitions de votre exercice, tout en ne risquant pas de vous blesser.
  • Reposez-vous de 1 à 2 minutes entre chaque série et chaque type d’exercice.
Méthode

Quelques suggestions de mouvements :

Activité aérobie

  • Exercices pour les membres supérieurs : pédalier pour bras
  • Exercices pour les membres inférieurs : marche, pédalier pour jambes
  • Exercices combinés pour les membres supérieurs et les membres inférieurs : appareil d’entraînement elliptique 

Exercices de renforcement des membres supérieurs et des membres inférieurs :

  • Exerciseurs à contrepoids
  • Poids et haltères
  • Système poulies-courroies

Autres types d’exercices potentiellement bénéfiques

  • Exercices avec bandes élastiques
  • Exercices en piscine
  • Gymnastique suédoise
Téléchargez les directives

Exercices physique et SP - Trousse d'information

Une ressource pour aider les adultes atteints de sclérose en plaques (SP) l’atteinte des objectifs fixés dans les Directives.



MS-Get-Fit-Toolkit-FRENCH-Final-1

Exercices physiques et SP
Trousse d'information
Trousse (4 pages en PDF) - Guide conçu pour aider les adultes atteints de sclérose en plaques (SP) à suivre les directives canadiennes en matière d’activité physique
Téléchargez la Trousse
MS-Get-Fit-Toolkit-INSERT-FRENCH-Final-1

Exercices physiques et SP
Trousse d'information - Page supplementaire

Page supplémentaire (2 pages en PDF) - Conseils pour atteindre des objectifs ambitieux, mais
réalistes.

Téléchargez la page supplémentaire

Références